Divorces et vie privée sur les réseaux sociaux

Les jours où l’on embauchait un détective privé pour constater un adultère sont peut-être révolus avec la popularité croissante des réseaux sociaux.

Plus besoin de faire la planque pendant des heures dans une voiture.

Une simple recherche sur le web ou sur un site comme facebook permet parfois de trouvez sans efforts des signes de tromperie / adultère.

Selon l’Académie des avocats matrimoniaux aux USA, près de 80% des avocats consultent les réseaux sociaux pour constituer leurs dossiers et apporter des éléments à leurs plaidoiries. Le site Facebook arrive – mais est-ce une surprise ? – en première place dans les sources exploitées par les avocats (devant les sites MySpace puis Twitter).

VN:F [1.9.22_1171]
Noter cet article :

Auteur : SO Flirt

Le site SO Flirt se présente comme un outil d’information et de veille dédié au monde des rencontres en ligne.

Les ressources publiées sur le site (fiches, conseils ou points de vue sur l’actualité du secteur) représentent des pistes possibles pour aider les internautes qui souhaitent augmenter leurs chances de faire des rencontres sur internet.

Commentaires fermés.