Facebook n’est pas encore le paradis des célibataires

Nous vous proposons ici un résumé d’un article publié sur le Wahshington Post.

Cet article est particulièrement intéressant.

Il souligne les limites des services de rencontres adossés à Facebook, et s’inscrit en cela à l’encontre des commentaires souvent évoqués sur les sites spécialisés.

Référence

Article original publié sur le Wahshington Post par Staff Writer. Titre de l’article en anglais : « Facebook not yet a mecca for singles to connect ».

Traduction : extraits …

En 2009, Sunil Nagaraj et deux de ses collègues diplômés de Harvard lancent un nouveau projet. Leur idée de départ ? Utiliser Facebook pour lancer un service de rencontres !

L’application (baptisée Wings) pourrait extraire des données à partir des albums photo des utilisateurs, des flux Twitter ou des comptes Foursquare pour enrichir les profils des utilisateurs.

Mais le service de publicité du site a été fermé il y a un mois.

« Le sentier pour créer un vrai service de rencontre en s’appuyant sur Facebook est jonché d’écueils », a expliqué Nagaraj dans les bureaux de son entreprise à San Francisco.

« En théorie, Facebook devrait être un paradis pour les célibataires. Le site contient déjà des images et des informations pertinentes sur les loisirs, la profession et le lieu de résidence. Les hommes et les femmes pourraient utiliser ces informations pour faire des rencontres. Facebook permet en outre aux gens de voir les amis de ses amis, ajoutant encore une dimension sociale aux échanges, et que des sites de rencontre ne peuvent pas offrir ».

Au cours des dernières années, des dizaines de services et d’applications ont été construites pour essayer d’exploiter les opportunités liées à l’essor de Facebook. Mais comme pour Nagaraj, la plupart des acteurs ont sous-estimé un élément : les gens se servent de Facebook pour leurs échanges sociaux / publics. Mais beaucoup de personnes préfèrent passer par d’autres solutions pour des échanges plus discrets. Et Facebook, contrairement à ses prédécesseurs, dont MySpace, s’est éloigné de l’image d’un site permettant aux utilisateurs de protéger leurs profils de la vue du public. Pour Nick O’Neill, fondateur de All Facebook, ce problème ne doit pas être sous-estimé. Les utilisateurs ne sont pas tenus d’utiliser leurs noms, prénoms sur les sites privés tels que Match.com et eHarmony. […]

En ce qui concerne Nagaraj, il n’a pas abandonné ses projets. […]

« La principale leçon pour nous, c’est que faire des rencontres c’est une chose sérieuse. Les gens attachent de l’importance au contrôle des informations concernant leur vie privée ».

*****

Notes / commentaires :

  • Le site Smart Date peut offrir une solution intéressante pour les personnes qui recherchent un site utilisant Facebook et qui a fait ses preuves !
  • Easyflirt propose également un service de rencontre couplé à Facebook. Cette solution est utilisée de manière intelligente et vous permet de créer un compte en quelques clics.
VN:F [1.9.22_1171]
Noter cet article :

Auteur : SO Flirt

Le site SO Flirt se présente comme un outil d'information et de veille dédié au monde des rencontres en ligne. Les ressources publiées sur le site (fiches, conseils ou points de vue sur l'actualité du secteur) représentent des pistes possibles pour aider les internautes qui souhaitent augmenter leurs chances de faire des rencontres sur internet.

Commentaires fermés.