L’amour vu sous l’angle de la science

L’amour est un sentiment incontournable. Il concerne les hommes et les femmes, accapare nos conversations, il transporte ou accable le corps et l’esprit, il est célébré chaque année à l’occasion de la Saint Valentin.

Mais comment les scientifiques analysent-ils le sentiment amoureux ? L’amour n’est-il qu’une histoire de réactions chimiques ? Peut-on envisager l’amour au travers de notions purement scientifiques ?

Quelles approches scientifiques ?

Les artistes et les poètes ne sont pas les seuls à s’intéresser aux mystères de l’amour. Les scientifiques étudient depuis longtemps le comportement amoureux.

Mais pour les différentes écoles scientifiques, ce sont plutôt des aspects satellites qui sont examinés afin de cerner les contours de l’amour.

Deux principaux groupes de travaux peuvent ici être distingués.

Les travaux sur le plaisir, le désir ou l’émotion. Ces travaux font partie du champ d’étude des sciences de la vie.

Les travaux sur le couple, la sexualité et la famille. Ces travaux entrent dans le champ des sciences humaines.

Le point sur quelques travaux récents

Chimie amoureuse

Le psychologue Arthur Aron a réalisé des scanners du cerveau de personnes se déclarant amoureuses. Il a découvert que l’activité du cerveau d’une partie de ces personnes était comparable à l’activité du cerveau des personnes cocaïnomanes.

Sous le coup d’une rencontre plaisante, le réseau de neurones situé entre le lobe frontal et le tronc cérébral se met à produire des endorphines, des substances aux effets euphorisants.

Cela pourrait expliquer l’attitude parfois étrange des nouveaux couples (sentiments d’euphorie, excès d’énergie, perte de sommeil mais aussi nervosité et anxiété).

Mais au bout d’un certain temps, le cerveau s’habitue aux décharges répétées d’endorphines. Ce n’est alors qu’une question de temps, les amours les plus fous deviennent doucement plus sages.

Par contre, s’il y a rupture dans la période de plus forte de dépendance, il y a un sevrage brutal qui peut causer une véritable douleur affective.

Les messagers de l’amour

Les phéromones sont des substances chimiques qui agissent de manière inconsciente sur les rapports entre individus.

Les scientifiques étudient encore l’influence hormonale (et en particulier le rôle de l’ocytocine et de la vasopressine) sur le comportement humain. Mais de nombreuses études soulignent déjà l’existence de relations fortes entre l’activité hormonale et les relations amoureuses.

Parmi ces endorphines, notons la phénylétilamine (ou PEA) qui, un peu comme des amphétamines, réduit l’appétit et les besoins en sommeil. Bref, un état physique bien connu des amoureux.

Une bonne santé amoureuse

L’activité hormonale reste souvent active chez les couples qui pratiquent des rapports charnels réguliers.

Les scientifiques ont d’ailleurs depuis longtemps remarqué que les couples heureux avaient un niveau de mortalité plus bas, de meilleures fonctions immunitaires et moins de stress.

La voix de l’amour

Des chercheurs de l’université d’Albany ont conduit une étude sur près de 150 personnes. Ces personnes devaient écouter des enregistrements de voix féminines et masculines et effectuer un classement afin de déterminer quelles étaient les voix les plus attirantes. Il est apparu que les voix les plus séduisantes étaient souvent celles de personnes ayant un physique avantageux.

Discussion

L’amour reste un domaine où perdurent les mystères. Il n’est peut-être éternel que lorsqu’il est contrarié.

La science et la biochimie moderne nous apportent des réponses intéressantes.

Mais tout ne se résume pas à de simples équilibres / déséquilibres chimiques.

Il est indéniable que des dispositions ou des tendances physiologiques existent chez les individus, mais l’environnement, l’histoire et la culture sont aussi de composantes importantes de l’équation.

Le comportement humain se situe à un degré de complexité beaucoup plus élevé que l’ordre moléculaire. Une évolution chimique peut influencer un comportement, pas le déterminer.

VN:F [1.9.22_1171]
Noter cet article :
L'amour vu sous l'angle de la science, 3.0 sur 5 - 1 vote

Auteur : SO Flirt

Le site SO Flirt se présente comme un outil d'information et de veille dédié au monde des rencontres en ligne. Les ressources publiées sur le site (fiches, conseils ou points de vue sur l'actualité du secteur) représentent des pistes possibles pour aider les internautes qui souhaitent augmenter leurs chances de faire des rencontres sur internet.

1 Trackback