Les femmes diplômées auraient plus de chances en Amour

Une étude menée par l’économiste américaine Betsey Stevenson (*) suggère que les femmes diplômées auraient plus de chances en Amour …

L’étude de Betsey Stevenson a dans un premier temps été publiée par l’hebdomadaire « Newsweek » (Numéro du mois de février). Elle a ensuite été reprise par les différents médias internationaux, dont le « Nouvel Obs » en France.

Mais peut être avez vous manqué cette information.

Voici donc une synthèse rapide afin de faire le point sur ce sujet.

Cette synthèse sera par ailleurs complétée par une discussion afin de présenter notre propre analyse / grille de lecture quant aux relations qui peuvent exister entre le niveau d’étude et les chances de rencontrer l’amour.

Les femmes diplômées ont-elles plus de chances en Amour ?

C’est en tout cas ce que semble indiquer les conclusions de l’étude du professeur Betsey Stevenson.

D’après l’étude menée Betsey Stevenson, moins des 75% des femmes américaine (blanches) ayant fréquenté l’université se mariaient avant 40 ans en 1950.

Or ce chiffre est aujourd’hui passé à plus de 85% contre environ 80% pour les femmes qui ne sont pas allées au bout de leurs études secondaires.

De plus, ces mariages avec des femmes diplômées seraient plus durables dans le temps. Les mariages de femmes instruites auraient ainsi tendance à être plus stables …

Pour Betsey Stevenson, ces observations peuvent être expliquées par 2 facteurs principaux.

– Dans les années 50, beaucoup de femmes considéraient qu’elles devaient se marier ‘au plus vite’ (Stephanie Coontz**).

– Autre explication avancée, les salaires réels à cette époque augmentaient si vite que des hommes âgés d’une vingtaine d’années avaient les moyens de se marier très tôt. Mais ceux-ci ne voulaient pas nécessairement (toujours selon Betsey Stevenson) une femme qui soit leur égale, au contraire ! Or les femmes ne cachent plus leur réussite professionnelle. Celle-ci semble a contrario représenter un atout de plus en plus important !

Ces conclusions viennent appuyer une autre étude récemment publiée qui nous informe que les hommes épousent davantage des femmes qui gagnent plus qu’eux …

Discussion : faut-il s’étonner des résultats de l’étude du professeur Betsey Stevenson ?

La question mérite d’être posée …

Ces résultats ne nous semblent en effet plutôt logiques.

Et une analyse / réflexion rapide peut ici être mise en avant afin d’appuyer cette affirmation …

Une grille de lecture possible

Nous vous proposons ici notre propre grille de lecture afin d’expliquer / d’analyser les relations possibles entre le niveau d’étude et le degré de chances de rencontres amoureuses et durables.

Cette grille de lecture prend en compte le niveau d’étude des femmes. Mais elle s’appuie également sur le critère physique, qui, à notre avis, ne doit pas être écarté.

Le tableau ci-dessus nous permet de différencier différentes situations.

– Les filles à la fois belles et intelligentes auraient ainsi plus de chances de faire des rencontres durables et amoureuses.

– Inversement, les filles peu instruites et considérées comme moins attirantes auraient moins de chances de faire des rencontres durables et amoureuses.

– Différents cas de figure peuvent envisagés entre ces deux extrêmes.

Discussion et perspectives

La grille d’analyse proposée ci-dessus pourrait – sur la base des modèles micro-économiques des auteurs classiques et néo-classiques (Smith, Ricardo, Hayek, Pareto) – être étendue à une analyse englobant également la situation des hommes au regard de leur niveau d’étude et de leur degré d’attirance physique.

Il serait ainsi possible de dresser une analyse basée sur une courbe d’offre et de demande des hommes et des femmes en fonction de leur niveau d’étude et de leur degré d’attirance physique.

Cette perspective nous parait plus complète que les perspectives dressées  par l’étude proposée par Betsey Stevenson …

Notes :

* Betsey Stevenson est professeure assistante de la Wharton School, à l’université de Pennsylvanie.

** Stephanie Coontz : professeure / historienne au Evergreen State College (et auteur entre autres d’un livre consacré à l’histoire du mariage : « Marriage : A History »).

VN:F [1.9.22_1171]
Noter cet article :

Auteur : SO Flirt

Le site SO Flirt se présente comme un outil d'information et de veille dédié au monde des rencontres en ligne. Les ressources publiées sur le site (fiches, conseils ou points de vue sur l'actualité du secteur) représentent des pistes possibles pour aider les internautes qui souhaitent augmenter leurs chances de faire des rencontres sur internet.

Commentaires fermés.